Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix

Mgr Gérald Cyprien Lacroix nommé cardinal

La région de Québec comptera un cardinal de plus au sein de l'Église catholique. L'archevêque de Québec, Mgr Gérald Cyprien Lacroix, a été créé cardinal dimanche par le pape François 1er.
Le souverain pontife de l'Église catholique a annoncé la création de ses premiers cardinaux dimanche matin. Unique candidat retenu en Amérique du Nord, Mgr Gérald Lacroix a appris la nouvelle le même jour que tous les croyants catholiques. Il s'est dit «très surpris» de cette nomination.
L'archevêque de Québec porte dès maintenant le titre de cardinal, même s'il sera officiellement investi le 22 février au Vatican lors d'une cérémonie réunissant les 16 nouveaux élus (19 en incluant les cardinaux émérites).
Dimanche matin, le prêtre de la capitale a officié une messe comme prévu à la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec.
Après la cérémonie religieuse, Mgr Gérald Lacroix a brièvement commenté sa sélection par le pape François. «Je suis très touché par la confiance du Saint-Père», a-t-il dit. «Je suis ému, touché et heureux de pouvoir continuer à servir l'Église.» Mgr Gérald Lacroix a admis que cet appel de Rome s'accompagnait d'«une très grande responsabilité».
Le nouveau cardinal répondra davantage aux questions des médias sur sa promotion cet après-midi lors d'un point de presse.
Le collège Cardinalice comptera désormais dans ses rangs un représentant de la nouvelle génération de prêtres. «À 56 ans, Mgr Gérald Lacroix sera le troisième plus jeune cardinal au monde», fait remarquer le directeur des communications pour l'Église catholique à Québec, Jasmin Lemieux-Lefevbre. Avant l'annonce de dimanche, l'Église catholique comptait 199 cardinaux.
En raison de son âge, Mgr Gérald Lacroix sera considéré comme un cardinal électeur. Il détiendra donc un précieux droit de vote advenant un nouveau conclave pour choisir un pape. Les deux derniers conclaves se sont déroulés en 2005 et en 2013.
Le natif de Saint-Hilaire-de-Dorset en Beauce sera le quatrième cardinal canadien. Il rejoindra notamment Marc Ouellet, qui poursuit désormais ses activités à Rome auprès du pape. Les autres cardinaux sont Mgr Jean-Claude Turcotte (Montréal) et Mgr Thomas Collins (Toronto).
Gérald Cyprien Lacroix avait par ailleurs succédé à Marc Ouellet en 2011 à l'archevêché de Québec. Il est depuis considéré comme le primat de l'Église catholique au Canada.
La nomination du cardinal Gérald Lacroix a été saluée dimanche par le maire de Québec, Régis Labeaume. Dans un communiqué, le maire a souligné «une véritable reconnaissance du bon travail et de l'engagement continu de Mgr Gérald Cyprien Lacroix en tant qu'archevêque de Québec», se disant «sûr qu'il relèvera avec grand succès les nouveaux défis qui s'offrent à lui».
Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, a parlé pour sa part de «son dévouement indéfectible envers l'Église, de sa force spirituelle remarquable et d'une éthique professionnelle inébranlable». La première ministre du Québec Pauline Marois a évoqué une «importante nomination qui couronne l'engagement profond de Mgr Lacroix à servir l'Église catholique et ses fidèles, depuis son ordination jusqu'à son arrivée à la tête de l'archevêché de Québec».
***************
Un prêtre techno et critique
Le nouveau cardinal Gérald Cyprien Lacroix a mis son action catholique au goût du jour, adoptant sans problèmes la tablette électronique, le téléphone intelligent et les réseaux sociaux.
Signe des temps, Mgr Gérald Cyprien Lacroix a offert un de ses premiers commentaires en tant que cardinal sur Twitter. «Très grande responsabilité. Très heureux de continuer à servir l'Église avec François @Pontiflex_fr», a-t-il lancé sur le média social, peu de temps après l'annonce de sa nomination.
L'archevêque de Québec est également un utilisateur de Facebook. Dans une église, on le croise aussi régulièrement avec sa bible... en version iPad.
Le prêtre depuis 1988 a longtemps milité pour que l'Église se rapproche des jeunes. «Je veux en finir avec l'image archaïque et dépassée de l'Église», a déjà déclaré Gérald Cyprien Lacroix. «Il faut être branché sur Dieu par la prière. Mais il faut aussi être branché sur la réalité.»
Prises de position
Au-delà de la technologie, l'archevêque de Québec a aussi pris position sur plusieurs sujets brûlants de l'actualité. En octobre dernier, il avait été critique par rapport à l'attitude de l'Église dans les cas de pédophilie chez les prêtres. «Si on regarde en arrière de plusieurs décennies, on n'a pas été à la hauteur, ça, c'est clair», a-t-il dit. «On a fait ce qu'on pensait être le mieux, mais le silence, déplacer des gens au lieu d'affronter la difficulté, remettre sous le tapis, ne pas croire des victimes, ça, c'est inacceptable.»
Le primat de l'Église catholique au Canada avait aussi été dur envers le projet de loi de charte des valeurs du Parti québécois. «Il me semble que nous ne sommes pas en train de rassembler les Québécois. Ce que je vois depuis que ça circule, c'est de plus en plus de divisions, de peurs, de crainte de l'autre et de l'étranger», avait lancé Mgr Gérald Lacroix.
*******
>> Mgr Gérald Cyprien Lacroix en 10 dates
1957: Naissance à Saint-Hilaire-de-Dorset en Beauce1966: Déménagement en Nouvelle-Angleterre1981: Met de côté un emploi de graphiste pour sa foi.1988: Ordonné prêtre1990-1998: Missionnaire en Colombie1993: Fin des études en théologie, Université Laval2009: Évêque auxiliaire de QuébecFévrier 2011: Devient archevêque de QuébecAvril 2011: Tête-à-tête au Vatican avec le pape Benoît XVI2014: Créé Cardinal par le pape François 1er