Menuiserie Delisle: l'incendie criminel écarté

Le commissariat aux incendies de Québec a écarté la piste criminelle dans l'incendie qui a ravagé la menuiserie Delisle, dans le quartier Limoilou, mercredi soir.

«La thèse criminelle est écartée», a indiqué France Voiselle, porte-parole du Service de protection contre l'incendie de la Ville de Québec.

Près de 80 pompiers ont été mobilisés pour combattre le feu qui a détruit une partie du commerce. Il n'y a eu aucun blessé.

La menuiserie Delisle, située sur la 18e Rue, a été la proie des flammes pour une troisième fois.

Le 16 avril 2014, un incendie avait éclaté pour une cause toujours indéterminée. Le 22 juin de la même année, un incendie avait été allumé par une main criminelle. 

La cause exacte de l'incendie de mercredi n'a pas encore été déterminée. L'enquête du commissariat aux incendies se poursuit.