À cause des sursauts de la météo, le nettoyage printanier ne sera pas complété à temps pour le 1er mai, date fixée par la Ville de Québec pour l'ouverture des pistes cyclables.

Ménage à faire sur les pistes cyclables de Québec

Les pistes cyclables de Québec ouvrent officiellement aujourd'hui, et toutes ne sont pas débarrassées du gravier, des branches et des détritus accumulés pendant l'hiver. La mise à pied illégale des cols bleus ne serait pas tant à blâmer que les sursauts de la météo.
Comme nous avons pu le constater à vélo, le nettoyage printanier ne sera pas complété à temps pour aujourd'hui, date fixée par la Ville de Québec pour l'ouverture des pistes cyclables. Et ce, malgré les efforts apparents déployés depuis quelques jours par les employés municipaux. Jacques Perron, porte-parole de la Ville de Québec, confirme que les travaux progressent, mais qu'il faudra attendre autour du 15 mai pour que tout soit propre.
À qui la faute? «Même s'il y a eu le contretemps des cols bleus, ce sont davantage les aléas de la température» qui sont à blâmer, a-t-il expliqué, lundi. La tempête de neige et de vent du 23 avril a ralenti l'opération nettoyage, en plus de faire tomber des tonnes de branches.
Prudence requise
M. Perron fait valoir qu'il est rare que tous les recoins accessibles aux bicyclettes soient libres de débris pour le début du mois de mai, même si plusieurs cyclistes voudraient prendre les pistes cyclables d'assaut dès que la neige commence à fondre. Les portions sur route sont généralement balayées rapidement. Mais hors chaussée, les bancs de neige et leurs trésors enfouis font obstacle plus longtemps.
Le porte-parole de la Ville de Québec invite donc les cyclistes à être plus prudents pour une quinzaine de jours encore aux endroits où le ménage n'est pas encore fait.
À noter que c'est également aujourd'hui que les supports à vélo font leur apparition sur les autobus du Réseau de transport de la Capitale.
Avec la collaboration de Samuel Auger