Le Soleil
Le gouvernement québécois a d'ores et déjà demandé à des universités de recenser tout ce que leurs laboratoires possèdent comme équipements protecteur afin d'aider le personnel soignant. Sur la photo, une clinique de dépistage pour la COVID-19 sans rendez-vous à Montréal.
Le gouvernement québécois a d'ores et déjà demandé à des universités de recenser tout ce que leurs laboratoires possèdent comme équipements protecteur afin d'aider le personnel soignant. Sur la photo, une clinique de dépistage pour la COVID-19 sans rendez-vous à Montréal.

Masques N95 et gants: Québec demande l'aide des laboratoires des universités

Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
Alors que la demande ne cesse de croître pour les masques N95, les visières et les gants protecteurs pendant que la COVID-19 sévit, Québec affirme en avoir assez pour quelques semaines. Mais le gouvernement a d'ores et déjà demandé à des universités de recenser tout ce que leurs laboratoires possèdent comme équipements protecteur afin d'aider le personnel soignant.