La publication de ce rapport sur le site du ministère des Anciens Combattants survient alors qu'Ottawa se prépare à resserrer les règles entourant la marijuana médicinale pour les vétérans.

Marijuana médicinale: trois quarts des vétérans consomment plus de 3 grammes

Près des trois quarts des vétérans dont la marijuana médicinale est remboursée par le gouvernement fédéral consomment plus de trois grammes par jour, alors qu'un sur trois reçoit la quantité maximale allouée de 10 grammes par jour.
C'est ce qu'indiquent des statistiques énoncées dans un audit interne du ministère des Anciens Combattants, qui soulève de vastes questions quant à l'usage du cannabis médicinal par les vétérans canadiens. On soutient notamment que cette pratique réduirait la consommation d'antidouleurs et d'autres médicaments qui peuvent créer une dépendance.
La publication de ce rapport sur le site du ministère des Anciens Combattants survient alors qu'Ottawa se prépare à resserrer les règles entourant la marijuana médicinale pour les vétérans. Le fédéral entend notamment faire passer la limite quotidienne de cannabis qui sera remboursée de 10 grammes à trois.
Le gouvernement justifie sa décision par les coûts exorbitants qu'entraîne le programme de remboursement et le manque de preuves scientifiques démontrant les effets bénéfiques de la marijuana médicinale.
La révision à la baisse de la quantité remboursée touchera, selon l'audit interne, des centaines de vétérans.
Plusieurs se demandent sur quel facteur s'est appuyé Ottawa pour revoir la quantité limite à trois grammes par jour et s'inquiètent de l'effet qu'aura une telle mesure sur les vétérans qui auraient besoin d'une dose supérieure, étant donné leurs symptômes physiques et mentaux.
Le resserrement des règles annoncé par le fédéral doit entrer en vigueur en mai.