L'ambassade des États-Unis à Ottawa

Manifestation antiracisme à Ottawa

Quelque 500 manifestants se sont réunis aux abords de l'ambassade américaine à Ottawa. Ils ont écouté des discours qui rejettent le racisme, se désolant des événements de Charlottesville et blâmant le président Donald Trump.
Une marche s'est ensuite mise en branle.
La manifestation qui se veut pacifique a pour but de dénoncer les courants suprémacistes blancs et le racisme sous toutes ses formes.
Dans un appel à la participation sur une page Facebook, les organisateurs disent vouloir exprimer leur solidarité à toutes les personnes qui ont «été blessées par les néonazis à Charlottesville», ainsi qu'à toutes les victimes de discrimination, partout ailleurs.
Le 11 août, une manifestation dans la petite ville de Virginie a donné lieu à de violents affrontements entre le camp composé de groupes néonazis et de membres du Ku Klux Klan (KKK) et l'autre camp, qui était composé de militants opposés aux positions de ces personnes se réclamant de l'«alt-right».
Les violences ont dégénéré au point où un homme a tué une jeune femme et blessé plusieurs autres personnes en fonçant avec son véhicule sur la foule. Le suspect, James Alex Fields fils, a été arrêté et fera face à plusieurs accusations, dont une de meurtre non prémédité.
La manifestation d'Ottawa devrait attirer près de mille personnes, si on en croit l'intérêt manifesté sur la page Facebook. On y promet des discours de représentants de divers groupes, dont Amnistie internationale et le Conseil national des Canadiens musulmans.
Des voitures de la GRC et des policiers à vélo de la ville d'Ottawa surveillent la manifestation.