Maison porno québécoise poursuivie aux États-Unis

AQUINNAH, Mass. - Une entreprise québécoise de production de films pornographiques est poursuivie devant la justice fédérale américaine.

Une résidante du Massachusetts, Leah Bassett, prétend qu’elle ne savait pas que sa maison de Martha’s Vineyard serait utilisée pour tourner des scènes pornographiques quand elle l’a louée au studio Mile High Distribution en 2014.

Mme Bassett prétend que les réalisateurs ont utilisé «pratiquement toutes les pièces de la maison», y compris les chambres à coucher, en plus des canapés, de la table de la salle à manger, de la laveuse et de la sécheuse.

Elle dit que cette «découverte très dérangeante» lui cause une détresse émotionnelle et psychologique.

L’avocat de Mile High, Stephen Roach, assure qu’il s’agit d’une simple querelle entre un propriétaire et son locataire, et que les allégations de Mme Bassett sont «sans fondements».

Le siège de Mile High Distribution se trouve sur l’île de Montréal, dans la municipalité de Mont-Royal.