Le Soleil
Lino Zambito n'accepte pas de figurer parmi les personnes soupçonnées d'être responsables des fuites d'information sur les enquêtes en cours.
Lino Zambito n'accepte pas de figurer parmi les personnes soupçonnées d'être responsables des fuites d'information sur les enquêtes en cours.

L'UPAC à l'origine des fuites dans les médias, selon Zambito

Vicky Fragasso-Marquis
La Presse Canadienne
MONTRÉAL — L'ancien entrepreneur Lino Zambito, témoin-vedette de la Commission Charbonneau, nie avoir quelconque responsabilité avec les fuites dans les médias liées à l'enquête Mâchurer de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) et montre plutôt du doigt la haute direction de l'organisation.