Une aile du pavillon Alexandre-Vachon a été refaite à neuf pour loger 12 laboratoires à la fine pointe de la technologie.

L’Université Laval inaugure 12 laboratoires à la fine pointe

L’Université Laval a entrepris un grand chantier de rénovation du pavillon Alexandre-Vachon en 2012. Entreprise qui vient de culminer avec l’inauguration d’une aile refaite à neuf pour loger 12 laboratoires à la fine pointe, des travaux de 35 millions $.

«C’était une rénovation qui était vraiment due», explique le doyen de la Faculté des sciences et de génie, André Zaccarin. «Les labos dataient. Donc c’était absolument nécessaire d’avoir de nouveaux labos.»

Une «mise aux normes» des anciens locaux n’aurait pas suffi, semble-t-il. «L’aile 600» a donc été déconstruite, ajoute le directeur du Département de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique, Steve Charrette. «Il y a eu un curetage complet, ça a été détruit jusqu’au béton.»

«On parle de une année et demie pour la préparation de l’aile par une destruction de ce qu’il y avait dedans. […] Et après ça, ça été reconstruit au complet sur une période d’à peu près deux ans.»

Ces nouvelles installations d’expérimentation sont destinées aux quelque 800 étudiants du premier cycle universitaire de quatre départements : chimie; biologie; biochimie, microbiologie et bio-informatique; physique, génie physique, optique.

«Avant, les laboratoires étaient éparpillés», observe M. Charrette. Les travaux ont permis de les réunir dans le même secteur, sur quatre étages. Ils couvrent environ 2600 mètres carrés (28 000 pieds carrés).

«Les labos sont vraiment top notch», se réjouit le doyen Zaccarin. «Ces laboratoires sont vraiment à la fine pointe de la technologie. Donc on a rien à envier à personne au Québec ou au Canada.»

Durant la première phase du chantier, en 2012, l’Université Laval avait réaménagé le grand atrium de 743 mètres carrés (8000 pieds carrés) du pavillon Alexandre-Vachon. Deux ans plus tard, toutes les salles de cours ont été revampées. Il a ensuite fallu trois ans et demi pour les laboratoires.