Le Centre de glace de Quebec (à droite)
Le Centre de glace de Quebec (à droite)

L’ouverture du Centre de glaces de Québec remise à l’automne 2021 [VIDÉO]

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
La construction du Centre de glaces de Québec respectera l’enveloppe budgétaire de 68,7 millions de dollars. Mais la pandémie a eu raison de l’échéancier des travaux qui seront terminés à l’hiver 2021.  

Promis d’abord en août/septembre, puis en octobre 2020, le futur haut lieu du patinage de vitesse longue et courte piste sera terminé en février 2021. Le centre dont l’érection a débuté en septembre 2018 pourra rouvrir ses portes au public et à l’entraînement seulement à l’automne 2021.

Un flou régnait, mercredi, lors de la visite de chantier au moment où la question du retard des travaux a été abordée. Selon le conseiller municipal responsable des loisirs à la Ville, il est vrai que le bâtiment devait être initialement livré pour l’automne 2020. Cependant, il soutient n’avoir jamais été question d’ouverture au public dès cette année.

«Du moment qu’on prend possession des lieux, il y a plusieurs mois de rodage des équipements, explique Steeve Verret. Qu’il soit livré en septembre ou en novembre 2020, on ne pouvait offrir une programmation pour l’automne. Au mieux, on aurait pu l’ouvrir pour l’hiver 2021. Même là, ce n’est pas l’idéal de prévoir une programmation pour une demie-année. Dans ma tête, j’ai toujours travaillé en fonction d’ouvrir les portes du centre à l’automne 2021», ajoute-t-il.

C’est finalement la covid qui a le dernier mot. Le chantier a été arrêté neuf semaines au printemps. Puis les travaux ont repris à un rythme plus lent qu’avant la pandémie, notamment en raison des règles sanitaires. 

N’empêche, le maire Régis Labeaume se félicite d’avoir respecté le budget malgré l’échéancier plus long. «Ça fait juste 13 ans qu’on l’avait promis», a-t-il déclaré, du fait qu’il s’agit de sa première promesse électorale lors de sa campagne de 2007. 

«À l’époque, je pensais qu’il y avait une injustice historique. Le patinage de vitesse au Canada est probablement né au Québec avec Gaétan Boucher. Je m’étais dit qu’il était anormal de ne pas avoir un équipement pour pratiquer ce sport et permettre aux jeunes et vieux de patiner librement.»

Le bâtiment fait 16 500 mètres carrés. Il est construit sur l’ancien anneau de glace extérieur Gaétan Boucher. Il hébergera le centre d’entraînement du nom du champion. 

Il comprend un anneau de 400 mètres pour le patinage de vitesse longue piste, pouvant accueillir des compétitions nationales et internationales. Il y aura aussi une surface glacée pour le patinage de vitesse courte piste. 

Le public pourra y pratiquer le patinage artistique et le hockey en plus de profiter de la piste d’athlétisme qui ceinture l’anneau. Le maire souhaite y voir passer 200 000 visiteurs par an.