Le maire de L’Ancienne-Lorette Émile Loranger

Loranger promet d’être de retour en juillet

Le maire de L’Ancienne-Lorette, Émile Loranger, promet d’être de retour au conseil municipal en juillet, lui qui a ralenti ses activités politiques depuis un mois et manquera une seconde séance du conseil consécutive mardi soir.

«En 34 ans, c’est la première fois que je manquerai deux séances consécutives, mais je vais être là en juillet», a déclaré le maire, jurant qu’il n’était ni malade ni dépressif. «Sylvie [Falardeau, conseillère municipale] agit comme maire suppléante et on se parle tous les jours. Je ne suis pas là publiquement, mais je continue à suivre mes dossiers», assure-t-il. 

Le maire affirme qu’il avait besoin de se retirer temporairement après le procès concernant le partage de la quote-part de l’agglomération de Québec. «Ça faisait 12 ans que je travaillais là-dessus, c’était un peu mon bébé. Le procès s’est bien déroulé, mais quand ça a pris fin, je suis sorti de là. L’adrénaline était retombée et ça a créé un vide pour moi, qui suis de nature assez combative.»

Émile Loranger indique qu’il sait que son absence a été remarquée dimanche lors de la soirée des bénévoles à l’hôtel de ville. «C’était la première fois que je n’étais pas là en 34 ans. J’aurais pu être présent de corps, mais pas d’esprit et j’estime que la population mérite mieux que ça.»

Celui qui a obtenu neuf mandats à la mairie de L’Ancienne-Lorette assure cependant qu’il n’est pas question pour lui de quitter son poste. Le politicien de 72 ans terminera donc le mandat pour lequel il a été élu en novembre, qui prendra fin en 2021.