L’Office de la langue française permet désormais de sauter sur «une» trampoline

Pierre St-Arnaud
La Presse Canadienne
MONTRÉAL — L’Office québécois de la langue française (OQLF) a tranché: on ne fait pas erreur si on monte sur LE trampoline et qu’on tombe ensuite de LA trampoline.