Le Soleil

L’obésité des jeunes enfants n’a rien de banal

Jean-Benoit Legault
La Presse canadienne
MONTRÉAL - Il n’y a rien de banal à un enfant de quatre ans qui souffre d’embonpoint ou d’obésité: son organisme a déjà commencé à être abîmé et le prix à payer viendra beaucoup plus tôt qu’on ne pourrait l’imaginer.