Mercredi, une vingtaine de photos de victimes étaient affichées devant l'autel de l'église de L'Isle-Verte, en prévision de la cérémonie commémorative qui se tiendra samedi.

L'Isle-Verte se prépare à dire adieu aux disparus

Après avoir vécu son deuil en famille la fin de semaine dernière, la communauté de L'Isle-Verte se prépare à le partager avec l'ensemble de la province à l'occasion de la cérémonie commémorative qui se tiendra samedi à l'église de la municipalité.
Pour rendre un hommage à ceux qui ont succombé dans le terrible incendie de la Résidence du Havre, le curé Gilles Frigon a demandé à leurs proches de lui apporter des photos.
Mercredi, une vingtaine d'entre elles étaient déjà affichées devant l'autel. Mais le religieux a admis avoir de la difficulté à s'en approcher pour parler des disparus qu'il connaissait bien. «Je ne suis pas prêt à ça», a-t-il laissé tomber, un sanglot dans la voix.
À proximité de la mosaïque de photos, un autre babillard a été exposé dans l'église afin de permettre à ceux qui le désirent d'épingler des pensées ou de partager leur amour pour ces aînés qui ont tragiquement perdu la vie la semaine dernière.
«La douleur de votre départ sera longue à atténuer mais je suis certaine que vous réussirez, de là-haut, à nous aider à passer au travers de ces moments difficiles», écrit par exemple Annie, la petite-fille d'une victime de l'incendie.
Des arrières-petits-enfants se sont quant à eux contentés de quelques traits de crayon dessinés dans un coeur, témoignage de leur attachement à ceux qu'ils ont brièvement connus.
Moment de recueillement
En plus de ces installations qui seront bien en vue lors de la cérémonie de samedi, Gilles Frigon a commencé à préparer le «canevas» de l'importante célébration publique à laquelle assisteront de nombreux dignitaires, dont le premier ministre Stephen Harper.
Ce moment de recueillement est très important pour la communauté, a expliqué le curé. «C'est ce qui va nous permettre de tenir», a-t-il dit, ajoutant qu'il faut «se remettre à respirer mieux, à revivre et à être capable de chanter aussi».