Des chauffeurs de taxi demandent au gouvernement du Québec d'interdire Urber; le ministre des Transports, Robert Poëti, et le maire de Montréal, Denis Coderre, considèrent ce service comme étant illégal.

L'industrie du taxi manifestera à Québec mercredi midi

Des chauffeurs de taxis et de limousines du Québec annoncent qu'ils manifesteront mercredi, à 11h15, devant l'Assemblée nationale du Québec.
Ces travailleurs mécontents veulent protester contre l'existence de ce qu'ils appellent le transport illégal au Québec. Tout indique qu'ils visent le service Uber qui permet à des automobilistes d'utiliser leur propre automobile pour s'improviser chauffeurs de taxi.
Ce service est disponible dans près de 40 villes à travers le Canada, dont Montréal, Laval et Longueuil. Des chauffeurs de taxi demandent au gouvernement du Québec de l'interdire; le ministre des Transports, Robert Poëti, et le maire de Montréal, Denis Coderre, considèrent le service Uber comme étant illégal.
Les manifestants se rendront mercredi matin à Québec par convoi depuis Montréal. Ils se réunissaient dès 5h45 dans un stationnement de l'arrondissement Anjou et partaient pour Québec vers 6h30.