L'hôtel de ville de Lévis
L'hôtel de ville de Lévis

Lévis: le vérificateur général critique la gestion des immeubles

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
Lévis doit améliorer la gestion de ses actifs pour éviter de créer une pression à la hausse sur les coûts.

Le vérificateur général, Yves Denis, a déposé lundi au conseil municipal le tome 2 de son rapport annuel 2019. Il conclut que la Ville doit resserrer son cadre de gestion des immeubles. 

Déjà, l’an passé, il avait fait savoir que Lévis devait améliorer sa gestion «d’acquisition» d’immeubles pour éviter de se retrouver avec des bâtiments qui ne répondent pas à ses besoins et devoir investir des sommes importantes pour les adapter. 

Dans son dernier rapport, M. Denis observe que la Ville ne possède pas d’une politique claire qui permet de gérer dans leur ensemble les actifs de 187 millions $. Il note aussi un manque d’information qui ne permet pas une bonne reddition de compte auprès du conseil municipal.

Le vérificateur soulève aussi des problèmes au chapitre de la planification de l’entretien correctif. Par exemple, les critères d’analyse des travaux peuvent varier d’un service à l’autre. Plus encore, les plans de gestion des actifs, tout comme les budgets et les stratégies de financement ne sont pas appuyés par des données à jour.

M. Denis souligne que la situation peut créer une pression à la hausse sur les coûts d’entretien, sans toutefois pouvoir la chiffrer.

Conscient de la situation

Le directeur général de la Ville, Simon Rousseau, a réagi favorablement au dépôt de ce rapport, tout en indiquant que son administration travaille déjà à l’élaboration d’un plan d’action dont elle fera le dépôt au cours du mois de janvier 2021. 

«Une fois de plus, les recommandations de M. Denis s’inscrivent dans notre volonté de poursuivre l’amélioration de nos mécanismes de gestion. La Ville et le vérificateur général ont une vision commune des présents enjeux et travaillent à la mise en place de solutions. La Ville axera donc ses actions en ce sens, tout en poursuivant l’application des recommandations antérieures», a-t-il déclaré.