L’application mobile Taxi Coop est désormais disponible partout au Québec.
L’application mobile Taxi Coop est désormais disponible partout au Québec.

Les taxis misent sur leur app pour concurrencer Uber

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
À quelques jours de l’entrée en vigueur de la nouvelle loi 17 qui dérèglemente l’industrie du taxi, l’Association des taxis des régions du Québec (ATRQ) lance une autre offensive contre le géant Uber. L’application mobile Taxi Coop est désormais disponible partout au Québec.

L’industrie du taxi a été secouée ces derniers temps, concède le porte-parole de l’ATRQ, Serge Lebreux. Non seulement, elle a connu une baisse de l’achalandage «marquée» depuis le début de la pandémie, mais le défi demeure entier pour pallier le manque de voitures tout en offrant de meilleures conditions de travail aux chauffeurs.   

«En rendant l’application accessible partout au Québec, l’industrie du taxi se mobilise autour d’un projet commun. Elle permettra aux utilisateurs de commander un taxi rapidement dans toutes les régions du Québec où les compagnies y auront adhéré», se réjouit-il.  

Le porte-parole de l’ATRQ ne le cache pas, ce nouveau projet survient alors qu’on souhaite se rapprocher des méthodes d’Uber, l’entreprise technologique qui met en relation des conducteurs et des utilisateurs grâce à des services de transport.  

Uber, dont les services se concentraient jusqu’ici dans les centres urbains de Québec, Montréal et Gatineau, avait d’ailleurs annoncé cet été sa volonté de faire du recrutement de chauffeurs dans tout le Québec à partir du mois d’octobre, dans le but d’étendre son offre de covoiturage partout dans la province. 

Avec Taxi Coop, on n’espère rien de moins. «Avec l’application et la loi 17, on va pouvoir recruter des gens partenaires en région, pour répondre aux appels», précise Serge Lebreux. La nouvelle loi, qui doit entrer en vigueur le 10 octobre, prévoit en effet l’abolition des territoires de dessertes. 

«Contrairement à Uber, on va être personnalisable dans les régions. En plus, on est en train d’investir encore plus dans le développement de l’application, en ajoutant des coupons numériques.» 

Une belle façon de contribuer à la modernisation de l’industrie des taxis, croit-il, alors que près d’une course sur deux se commande aujourd’hui par le biais du numérique.  

À ce jour, l'application Taxi Coop, développée dans la région de Québec, est disponible dans des villes comme Québec, Montréal, Laval, Gatineau, Sherbrooke, Saguenay, Trois-Rivières, mais Serge Lebreux est confiant que plusieurs autres villes ou régions s'ajouteront prochainement. 

Selon lui, environ 1300 taxis l’ont déjà adoptée dans la province.  

L’ATRQ représente 1800 chauffeurs de taxi à travers le Québec.