On aperçoit un espace vacant là où se trouvait l'un des quatre tableaux dérobés il y a quelques jours à La Ninkasi.
On aperçoit un espace vacant là où se trouvait l'un des quatre tableaux dérobés il y a quelques jours à La Ninkasi.

Les tableaux dérobés à La Ninkasi rapportés par les voleurs

Les tableaux volés la semaine dernière à La Ninkasi ont été rapportés. Les jeunes voleurs ont même adressé des «excuses appropriées» au bar et à l’artiste.

Plutôt que de porter plainte à la police, la directrice du resto-bar Caroline Marois et l’artiste Stephan Paquet avaient décidé de laisser une chance aux huit voleurs, aussi clients de l’endroit. Ils pouvaient rapporter les quatre tableaux et éviter le dossier criminel.

Dans une publication Facebook du 26 décembre, La Ninkasi expliquait qu’on pouvait facilement reconnaître les visages sur ses caméras de surveillance. Le 30 décembre, le bar utilisait Facebook de nouveau pour informer les internautes du retour des tableaux.

«Ils reprendront bientôt leur place respective sur nos murs, le temps de l’exposition», peut-on lire.

Mme Marois avait exprimé au Soleil la semaine passée que les jeunes (après avoir consommé de la boisson) sont souvent «naïfs» et ne pensent pas aux conséquences d’un tel geste, elle leur laissait donc la chance de se rattraper, ce qu’ils ont fait.

À LIRE AUSSI : Quatre tableaux volés au bar La Ninkasi à Québec