Les plaques plus chères pour les taxis

En pleine crise des revenus attribuée à la concurrence d'Uber, les taxis paieront 82 $ ou 9 % de plus cette année pour le renouvellement de leurs plaques d'immatriculation.
Ironie du sort, l'avis de paiement de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) est arrivé dans les boîtes aux lettres jeudi, jour de lancement de la commission parlementaire sur l'industrie du taxi. Tous les taxis doivent payer leur immatriculation en mars, comme les autobus, camions et véhicules hors route.
C'est un chauffeur de taxi qui nous a signalé la hausse, irrité de devoir débourser davantage pour exercer son métier alors qu'Uber fonctionne sans permis ni reddition de comptes.
Il appert que l'augmentation est principalement attribuable à la contribution d'assurance. En incluant tous les frais, le montant des plaques passe ainsi de 925 $ en 2015 à 1006,97 $ pour la période 2016-2018. Sur le territoire de Montréal, c'est 95 $ de moins en raison de droits d'état réduits pour les plaques T.
Mario Vaillancourt, porte-parole de la SAAQ, pointe que les autobus connaissent aussi une augmentation de leur contribution d'assurance à partir de cette année. On en a toutefois moins entendu parler puisque celle des véhicules de promenade, donc de la majorité, est réduite pour la première fois depuis longtemps. Idem pour les camions. «Tout ça est relié aux risques encourus», rappelle M. Vaillancourt.