Les patients québécois bénéficient des consultations de première ligne en pharmacie

MONTRÉAL - Une étude conclut que les usagers québécois des services en pharmacie bénéficient grandement des consultations de première ligne qui y sont données.

L’étude commandée par l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) révèle que dans 77 pour cent des cas, les conseils donnés par les pharmaciens ont évité l’utilisation d’au moins une autre ressource du système de santé.

De plus, 26 pour cent des patients qui ont consulté leur pharmacien ont évité de s’absenter du travail et 93 pour cent des usagers ont fait part de leur satisfaction des services reçus.

L’étude permet à l’AQPP d’estimer que les conseils prodigués par les pharmaciens propriétaires représentent, au Québec, une valeur de près de 500 millions $ par année pour le système de santé.

Le président de l’AQPP, Jean Thiffault, affirme que l’étude confirme que les pharmaciens communautaires jouent un rôle de triage de premier plan.

Un échantillon de 19 pharmacies communautaires situées dans 11 régions et totalisant 95 pharmaciens ont pris part à l’étude qualifiée d’indépendante qui a été réalisée conjointement par des chercheurs du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO), du Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM) et de HEC Montréal.

L’Association québécoise des pharmaciens propriétaires prétend représenter les 2078 pharmaciens propriétaires des 1900 pharmacies du Québec.