Lors de son passage à Baie-Comeau vendredi, le premier ministre François Legault a déclaré que les rassemblements privés sont plus dommageables que la fréquentation des bars en ce qui concerne les récents cas de transmission de COVID-19. Il était accompagné par le ministre responsable de la Côte-Nord, Jonatan Julien.
Lors de son passage à Baie-Comeau vendredi, le premier ministre François Legault a déclaré que les rassemblements privés sont plus dommageables que la fréquentation des bars en ce qui concerne les récents cas de transmission de COVID-19. Il était accompagné par le ministre responsable de la Côte-Nord, Jonatan Julien.

Les partys privés font plus de cas de COVID-19 que les bars, dit Legault [VIDÉO]

BAIE-COMEAU – La menace de fermeture qui planait sur les bars du Québec est levée, du moins pour le moment. Selon le premier ministre François Legault, ce n’est pas dans ces endroits que se cache le plus grand risque de transmission de la COVID-19, mais bien dans les rassemblements privés.

«On a fait une évaluation avec la santé publique sur la possibilité de fermer les bars. Après étude, on s’est rendu compte que la majorité des cas, ce n’était pas des gens qui avaient fréquenté des bars», a lancé le premier ministre, de passage à Baie-Comeau vendredi matin pour rencontrer les élus de l’ouest de la Côte-Nord.

«Actuellement, la direction de la santé publique nous dit que le problème principal, ce n’est pas dans les bars, c’est dans les rassemblements privés», d’ajouter M. Legault, qui a adressé un appel spécial aux Québécois en ce début des vacances de la construction.

«C’est le fun d’être une grosse gang, mais ce n’est pas le temps de faire ça. Si tout le monde respecte le 2 mètres et porte un masque, y’en aura pas de problème et on ne sera pas obligé de revenir en arrière, dans le confinement», a-t-il lancé en assurant qu’il y aura beaucoup d’inspecteurs et de policiers dans les endroits publics ce weekend et qu’ils n’hésiteront pas à distribuer des amendes, au besoin.

Comme il le fait régulièrement dans ses sorties publiques, le premier ministre a rappelé les consignes sanitaires en ces temps de pandémie, insistant sur le nombre maximal de personnes qui peuvent se réunir. «Il ne doit pas y avoir de rassemblements de plus de 10 personnes, que ce soit dans une maison ou un BBQ dans la cour. Il faut vraiment respecter ce maximum.»

Le premier ministre a aussi indiqué que le nombre quotidien de tests de dépistage de la COVID-19 au Québec est passé de 8 000 à 15 000. Tous les employés du réseau de la santé ont été testés et selon M. Legault, sur les 141 cas d’infection rapportés ce vendredi, 97 concernent des employés du réseau de la santé. «Il y a des gens qui interprétaient la hausse du nombre de cas à la fréquentation des bars. Ce n’est pas le cas», a-t-il soutenu.

Résolu inquiète

Outre ses discussions avec les maires, préfets et chefs innus, François Legault a aussi rencontré la direction du syndicat des employés de l’usine de papier journal de Produits forestiers Résolu de Baie-Comeau, fermée depuis le 28 mars et toujours pas redémarrée. Près de 250 employés sont au chômage depuis ce temps.

Sans entrer dans ce cas spécifique, qui en inquiète plus d’un dans la Manicouagan, le premier ministre a soutenu que l’objectif de la mise à jour du régime forestier, qui se fera d’ici octobre, est de permettre un prix compétitif pour la fibre et une meilleure prévisibilité sur les volumes de coupe permis.

«On va aider financièrement les entreprises qui ont des projets, et on va en échange leur demander des garanties d’emploi. Ce sera plus facile pour les entreprises d’investir s’il y a plus de prévisibilité», a-t-il indiqué.

+