Le Soleil
La décision de la Cour suprême est axée sur le cas de Tusif Ur Rehman Chhina, qui a obtenu l'asile au Canada en 2006, mais qui a ensuite été arrêté après que les autorités eurent appris qu'il avait un casier judiciaire.
La décision de la Cour suprême est axée sur le cas de Tusif Ur Rehman Chhina, qui a obtenu l'asile au Canada en 2006, mais qui a ensuite été arrêté après que les autorités eurent appris qu'il avait un casier judiciaire.

Les migrants détenus peuvent être entendus par un juge, dit la Cour suprême

La Presse Canadienne
OTTAWA — La Cour suprême a déclaré qu'un Pakistanais détenu aux fins de l'immigration avait le droit de contester son incarcération en personne devant un juge.