Les menottes à un chauffeur d'Uber

Un chauffeur d'Uber piégé par les contrôleurs routiers a résisté à la saisie de son véhicule au point de se faire passer les menottes dans la nuit de samedi à dimanche, à Québec.
Selon Éric Santerre, porte-parole de Contrôle routier Québec, le conducteur a été mis en état d'arrestation, car il a refusé de s'identifier. Il est pourtant bien connu des autorités: entre le 13 février et le 9 septembre 2015, le multirécidiviste s'est fait attraper cinq fois. 
«Il a un peu résisté et a par la suite collaboré», indique M. Santerre. Il est trop tôt pour dire si des accusations d'entrave pourraient être déposées, en plus de celles liées au transport illégal de personnes. Le tout fait l'objet d'une enquête.
Habituellement, les saisies de véhicules se déroulent dans une atmosphère plutôt bon enfant.
Les contrôleurs routiers ont procédé à huit autres saisies de véhicules samedi, soirée très achalandée en raison du Carnaval de Québec.
À Laval et Saint-Eustache, 11 conducteurs d'Uber ont également été appréhendés en fin de semaine.