Levy Restaurants emploie plus de 700 travailleurs au Centre Vidéotron.

Les marcheurs, principale cause des embouteillages au Centre Vidéotron

Les personnes qui se stationnent à l'extérieur des terrains du Centre Vidéotron pour assister aux spectacles et aux matchs de hockey seraient la principale cause des problèmes d'embouteillage au nouvel amphithéâtre lorsqu'ils marcheraient pour se rendre à leurs véhicules à la fin de la soirée.
«Nous avons regardé ça avec les gens du Centre Vidéotron et le diagnostic est clair : le problème vient de l'endroit où sera installée une passerelle en décembre. Il y a des gens qui se demandaient pourquoi on faisait installer une passerelle. Bien là, vous l'avez, la raison», a expliqué le maire de Québec, Régis Labeaume, mercredi, après l'assemblée du conseil d'agglomération.
La Ville a investi 2 millions $ pour l'aménagement de cette passerelle au-dessus de l'échangeur Soumande. Cette infrastructure visera à éviter que les piétons venant de Fleur de Lys ou de la rue de la Concorde aient à traverser une entrée et une sortie d'autoroute pour se rendre sur le site d'ExpoCité. Un parcours piéton les guidera ensuite vers le Centre Vidéotron.
De 5000 à 6000 personnes
«Il passe de 5000 à 6000 personnes à cet endroit, essentiellement des marcheurs qui se sont stationnés à l'extérieur du site, notamment à Fleur de Lys. La passerelle, dont l'installation finale devrait être faite au début décembre, devrait régler une bonne partie du problème», poursuit le maire.
Le maire Labeaume a expliqué qu'environ 60 % de la clientèle du nouvel amphithéâtre vient du nord de la ville via l'autoroute Laurentienne et voit ainsi son unique accès à la bretelle de l'autoroute bloqué par les milliers de marcheurs qui passent par là en l'espace d'une demi-heure.
«Après la passerelle, il y aura la mise en place du système de gestion du stationnement, puis il y a 300 places de stationnement qui ne sont pas souvent utilisées. On essaie de rediriger des gens vers là», a poursuivi le maire.
En attendant la fameuse passerelle, le maire Labeaume continue de privilégier la stratégie de faire appel aux policiers de la Ville de Québec pour gérer la circulation à la sortie de l'amphithéâtre les soirs d'événements.