Le Soleil

Les jeunes qui subissent des commotions cérébrales seraient plus à risque de suicide

La Presse Canadienne
Associated Press
MONTRÉAL - Les athlètes de niveau secondaire qui subissent de multiples commotions cérébrales pourraient ensuite être plus à risque de tenter de se suicider, prévient une nouvelle étude américaine.