La capitale ne manque pas d'intersections dangereuses et problématiques pour les piétons et cyclistes.

Les intersections dangereuses recensées

La capitale ne manque pas d'intersections dangereuses et problématiques pour les piétons et cyclistes, confirme une compilation géolocalisée.
Accès transports viables a dévoilé cette semaine les données géolocalisées des accidents impliquant les usagers vulnérables de la route. L'organisme a recensé sur une carte (http://bit.ly/1xfFJZK) des centaines de collisions impliquant piétons et cyclistes - entre 2005 et 2013 - en se basant sur les données de la SAAQ. Le Soleil a mis en exergue quelques intersections particulièrement dangereuses de ce portrait global.
«C'est pertinent d'avoir une carte. On avait un doute sur les intersections problématiques, mais il fallait faire le suivi de ça sur plusieurs années», fait valoir le directeur général d'Accès transports viables, Étienne Grandmont.
«La carte amène des confirmations, et amène des surprises. Au-delà des intersections, ce sont des axes aussi qui sont quand même intéressants de voir», poursuit Étienne Grandmont. «Le chemin Sainte-Foy, c'est un classique. On se doutait bien qu'on aurait des choses intéressantes à voir à ce niveau-là, et que ça serait assez inquiétant. Mais de le voir, c'est intéressant, de pouvoir essayer par la suite d'intervenir.»
Accès transports viables publie cette carte alors que s'amorceront bientôt les consultations pour le programme particulier d'urbanisme (PPU) pour le quartier Saint-Roch et que la ville révisera son Plan directeur du réseau cyclable.
La conseillère responsable de l'aménagement du territoire à la Ville de Québec, Julie Lemieux, s'est par ailleurs réjouie hier du dévoilement de la carte par l'organisme. «Nous avons des statistiques qui se recoupent avec cette carte, mais c'est sûr qu'on va tenir compte de ce travail», a-t-elle dit. «On est ouverts à ce genre de contribution. Nos services vont la regarder de près et l'étudier.»