Les employés de la rédaction du Soleil appuient leur coop en y versant 150 000 $

Les employés de la rédaction du Soleil croient en la création d’une coopérative de solidarité pour sauver leur journal. Les membres du syndicat appuient le projet en versant une somme de 150 000 $.

«Nous voulions nous joindre aux citoyens et corporations qui ont déjà signifié leur appui à la poursuite de la mission d’information du Soleil. Pour nous, il était essentiel de démontrer que les membres de notre syndicat croient dans la réussite du projet auquel tous les membres de la communauté sont invités à participer à la mesure de leur capacité financière», indique le président du Syndicat de la Rédaction du Soleil, Jean-François Néron.

Une trentaine de membres du syndicat, journaliste et photographes, se sont réunis mercredi afin de voter à l’unanimité le versement de cette somme dans la future coopérative. 

La semaine dernière, les employés des six quotidiens du Groupe Capitales Médias (Le Quotidien, La Voix de l’Est, Le Droit, La Tribune, Le Nouvelliste et Le Soleil) lançaient une importante campagne coordonnée visant à mobiliser les communautés pour la relance de leur quotidien local. Sous la thématique «Je coopère pour mon journal», les entreprises, les organisations, les leaders locaux ainsi que les citoyennes et les citoyens sont invités à contribuer au démarrage de coopératives de solidarité pour chacun des journaux.

«Jusqu’à présent, nous sommes fiers de la réponse de notre communauté. C’est ensemble que nous réussirons», ajoute M. Néron.

La campagne «Je coopère pour mon journal» permet aux personnes, organisations et entreprises qui le souhaitent de contribuer au projet via la plateforme web coopmonjournal.com.

Rappelons que les parties intéressées à reprendre les journaux de GCM ont jusqu’au 25 octobre pour déposer une offre au syndic de faillite.