Le Soleil

Les éducatrices aussi peuvent invoquer le droit de correction d’un enfant, dit une juge

Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
MONTRÉAL — Une éducatrice en service de garde scolaire peut, comme un enseignant, invoquer la défense fondée sur «le droit de correction» qui permet dans certaines circonstances d’utiliser une force raisonnable pour corriger le comportement d’un enfant sans être déclaré coupable de voies de fait.