Selon les chiffres fournis par la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, une moyenne de 27 motoneigistes sont impliqués dans des accidents mortels chaque saison, et ce, depuis 2012-2013.

Les clubs de motoneige espèrent connaître une fin de saison sécuritaire

Alors que l’hiver tire à sa fin, la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) espère connaître une saison record en matière de sûreté.

La porte-parole de la FCMQ, Marilou Perreault, recensait un total de 15 accidents mortels dimanche dernier, comparativement à 19 décès à pareille date l’année précédente.

Au moins un autre motoneigiste est venu s’ajouter à ce bilan depuis, car un homme âgé de la quarantaine a été retrouvé mort vendredi matin dans un sentier du secteur de Saint-Malachie, dans la MRC de Bellechasse.

Selon les chiffres fournis par la FCMQ, une moyenne de 27 motoneigistes sont impliqués dans des accidents mortels chaque saison, et ce, depuis 2012-2013.

Même si les tragédies qui se succèdent dans un court laps de temps peuvent donner l’impression d’une saison catastrophique, Marilou Perreault fait état d’un bilan «très stable», plus particulièrement au cours des trois dernières années.

«Par contre, c’est un sport qui gagne en popularité, c’est-à-dire qu’on a des augmentations des ventes de droits d’accès annuels», souligne la relationniste.

Le bilan se serait donc maintenu malgré l’ajout d’entre 10 000 et 15 000 membres sur la même période, précise-t-elle.

Mme Perreault espère qu’avec ses campagnes de sensibilisation ainsi que la présence de policiers et de patrouilleurs bénévoles, la FCMQ a trouvé la «formule gagnante» pour inciter les adeptes à la prudence. Elle refuse toutefois de crier victoire d’ici la fin de la saison et continue de multiplier les appels à la vigilance.