Les chauffeurs de taxi recevront leur chèque avant le 1er octobre, promet Fortin

Les chauffeurs de taxi devraient recevoir leur compensation monétaire promise par le gouvernement de Philippe Couillard avant les élections du 1er octobre. Une enveloppe de 250 millions $ annoncée en mars visant à éponger les pertes financières causées par l’arrivée d’Uber.

Quelques dizaines de chauffeurs ont profité de la tenue d’une conférence de presse aux bureaux de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), mardi après-midi, pour mettre de la pression sur le ministre des Transports, André Fortin.

Alors que ce dernier annonçait la mise en place des plaques d’immatriculation personnalisées, le cri des klaxons se faisait entendre à travers les fenêtres teintées du bâtiment de la SAAQ. Les chauffeurs espéraient au départ perturber le point de presse mais, chaleur oblige, l’événement qui devait se tenir à l’extérieur a été déplacé à l’intérieur.

Leur sortie a malgré tout forcé le ministre à réagir. Aussitôt son annonce terminée, M. Fortin a convoqué Abdallah Homsy, porte-parole du Regroupement des intermédiaires de taxi du Québec (RITQ), pour une brève rencontre de cinq minutes.

En août ou en septembre

À sa sortie, M. Homsy a affirmé aux journalistes qu’il avait obtenu l’assurance du ministre que les chèques seraient envoyés en août ou en septembre. «M. Fortin vient de m’annoncer clairement comme quoi l’objectif du gouvernement est [d’envoyer] les chèques entre août et septembre». M. Fortin se serait aussi engagé à faire pression sur le ministère des Finances, dont Carlos Leitao est le titulaire, pour qu’une annonce sur les modalités soit orchestrée «rapidement».

M. Homsy, quelques minutes plus tôt, promettait un été chaud au gouvernement. «Si vous voyez les 42 degrés aujourd’hui, vous avez pas vu les taxis pendant l’été», avait-il dit, promettant de nouveaux moyens de pression si les libéraux ne s’engageaient pas à fournir un échéancier sur cette compensation annoncée dans le budget, en mars.

Le représentant du RITQ a quelque peu tempéré son discours à sa sortie de la rencontre, mais ne se réjouira officiellement que lorsque les chèques parviendront aux propriétaires d’un permis de taxi, à qui s’adresse la compensation. Le montant est évalué à 30 000 $ par permis dans la région de Québec.