Les centres commerciaux de Québec peu accueillants pour les vélos

Même si la plupart sont accessibles par des pistes cyclables, les principaux centres commerciaux de la ville de Québec ne disposent que de quelques places de stationnement pour les vélos, contrairement aux automobilistes qui ont l'embarras du choix pour se garer.
Grâce à une initiative d'OpenStreetMap, qui a lancé une banque de données géolocalisées des stationnements pour vélos dans la Vieille-Capitale, l'auteur du blogue Le vélurbaniste, Yan Turgeon, a comparé le nombre de places destinées aux cyclistes aux abords des principaux centres commerciaux de la ville. Et il a lui-même effectué une petite tournée pour valider les données fournies par les utilisateurs de la banque.
Son constat? La plupart sont loin de la norme recommandée par Vélo Québec, qui est d'un vélo par 500 mètres carrés. À titre de comparaison, les centres commerciaux de Québec accueillent entre 24 et 28 voitures pour la même superficie. Rien pour casser le mythe qu'il faut prendre son bazou pour aller faire ses emplettes, estime Yan Turgeon. Bon joueur, il reconnaît toutefois que certains ont fourni des efforts, comme le centre commercial Fleur de Lys, qui a sacrifié des cases de stationnement pour automobiles pour ajouter des supports pour véhicules à deux roues. Mais sa capacité représente toujours le tiers de celle prônée par Vélo Québec.
Place Ste-Foy se rapproche le plus de l'objectif avec une capacité de 0,79 vélo par 500 mètres carrés. Yan Turgeon vante ses installations particulièrement à l'abri des voleurs, puisqu'elles sont situées dans le stationnement souterrain en face du poste de sécurité. «Mais ils sont tout le temps pleins! Ils pourraient en rajouter», suggère le cycliste qui croit que la clientèle étudiante serait la première à bénéficier d'une bonification.
Les cancres de la liste
Les Galeries de la Capitale sont les cancres de la liste, avec une capacité de 0,14 vélo par 500 mètres carrés. «Là, il y a un problème», laisse tomber M. Turgeon, qui rappelle que la piste cyclable sur Lebourgneuf se rend vers le centre commercial qui fait tout pour attirer les jeunes, notamment avec son parc d'attractions et son cinéma IMAX.
Malgré le bulletin peu reluisant des centres commerciaux, Yan Turgeon a bon espoir qu'ils sauront rectifier le tir alors que le vélo a le vent dans les voiles. D'autant plus, dit-il, que ces lieux de magasinage comptent de plus en plus de restaurants et de pubs et que les clients n'en ressortent plus nécessairement les bras chargés de sacs.