Le directeur général des Fêtes de la Nouvelle-France, Stéphan Parent

Les bâtisseurs à l'honneur des Fêtes de la Nouvelle-France

Un chapiteau festif dans le port de Québec, des sorties à bord d'une goélette historique et une visite animée des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis comptent parmi les nouveautés de la 18e édition des Fêtes de la Nouvelle-France, qui auront lieu du 6 au 10 août et qui rendront hommage aux bâtisseurs.
«Cette créativité, appelons-la l'esprit de débrouillardise, il en reste quelque chose dans la culture et dans la mentalité québécoise», souligne le directeur général des Fêtes de la Nouvelle-France, Stéphan Parent, au sujet de ceux qui ont eu l'ingéniosité de construire les premiers forts, maisons et bateaux de ce qui était à l'époque une lointaine contrée en Amérique du Nord.
En plus du thème «Saluons nos bâtisseurs» qui leur est consacré, le Quai 22 du port de Québec est rebaptisé pour l'occasion «Quai des pionniers». Ce nouveau site présentera de nombreuses activités, dont des soupers spectacles. Ce rapprochement avec le Saint-Laurent n'est pas anodin puisque comme tous les acteurs touristiques de la région, les Fêtes de la Nouvelle-France souhaitent de plus en plus célébrer le fleuve. Dans cette optique, la bataille de Phips sera recréée en face de Québec en 2015. Cette année, les participants aux Fêtes pourront se familiariser avec la construction de bateaux grâce au chantier naval aménagé au quai.
Y sera également accostée la Goélette Grosse-Île, qui vient tout juste d'être remise à l'eau après une cure de jeunesse. L'embarcation à voiles historique fera quatre sorties par jour, et certaines lors des soirées de feux d'artifice. Les intéressés devront se procurer des billets au coût d'environ 77 $ (le jour) et 88 $ (le soir). Le prix est réduit d'un peu moins de la moitié pour les enfants.
Pour les amoureux d'archéologie et d'histoire, les Forts-et-Châteaux St-Louis seront animés par les fantômes de Samuel de Champlain ou du Comte de Frontenac. Ces visites sont gratuites avec l'achat du médaillon des Fêtes de la Nouvelle-France, au coût de 10 $.
Plus de 400 activités
En tout, ce sont plus de 400 activités en haute et en basse ville qui sont proposées sur différents sites, comme la place Royale et le Jardin des Ursulines.
Le coup d'envoi des festivités est prévu le mercredi 6 août, avec le traditionnel défilé d'ouverture. À l'occasion, quatorze filles du Roy et une délégation du Val-de-Loire accosteront à Québec alors que cette dernière procédera à une cérémonie de débarquement de sel de Guérande. Des petits sachets seront en vente pendant la durée des Fêtes de la Nouvelle-France.
En plus de cette délégation française, l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario participera aux célébrations. Un de ses illustres représentants, le chanteur franco-ontarien Damien Robitaille, montera sur la scène le 8 août.
L'été dernier, les Fêtes de la Nouvelle-France ont connu une hausse d'achalandage de 35 %. En 2014, les organisateurs espèrent poursuivre sur cette lancée.