Des CF-18 des Forces armées canadiennes.

Les avions canadiens mènent leurs premières frappes en Irak

Les avions de combat canadiens déployés au Moyen-Orient ont mené leurs premières frappes contre le groupe armé État islamique en Irak.
Le ministre de la Défense, Rob Nicholson, a indiqué que deux avions de combat CF-18 avaient attaqué des cibles dimanche dans les environs de Falloujah, à quelque 70 kilomètres à l'ouest de Bagdad, «en utilisant des bombes guidées au laser GBU12 de 500 livres chacune».
«La mission d'environ quatre heures a également compris un ravitaillement en vol grâce aux aéronefs canadiens de type Polaris», a ajouté M. Nicholson, dans un communiqué.
Le ministre a souligné que tous les avions impliqués étaient revenus à leur base sans incident.
«L'analyse des dommages causés est en cours», a indiqué le ministre, précisant que de nouvelles informations seraient dévoilées mardi.
Ce sont les premières frappes lancées par le Canada depuis la campagne de bombardements aériens menée par les États-Unis contre le groupe État islamique en Irak et en Syrie.
Le Canada a déployé six avions de combat CF-18, des aéronefs Polaris C-150 et deux avions de surveillance de type CP-140 Aurora.
Quelque 600 employés canadiens sont impliqués dans la mission de combat. Le Canada a aussi envoyé près d'un million de kilos d'approvisionnements militaires aux forces irakiennes.
Le premier ministre Stephen Harper a engagé le pays pour une mission de six mois, en vertu d'une motion qui a été approuvée par le Parlement il y a un mois.
M. Harper a affirmé qu'il était nécessaire de freiner l'avancée du groupe armé État islamique afin qu'il ne commette pas de nouvelles attaques à l'extérieur de la région, comme au Canada.