Les actualités express

315 000 $ pour relocaliser le marché de Sainte-Foy
Le déménagement du marché public de Sainte-Foy de l'autre côté de l'avenue Roland-Beaudin coûtera 315 000 $ à la Ville de Québec. Le contrat accordé à la firme Sotraco, plus bas soumissionnaire après un appel d'offres public, prévoit le démantèlement de la structure existante du marché et le débranchement des services publics, puis la réinstallation sur un terrain situé juste en face, à côté du centre sportif. Des conduites souterraines pour la distribution d'eau devront être ajoutées, le réseau électrique et l'éclairage devront être ajustés. Le premier terrain a été mis en vente au printemps dernier, mais n'a toujours pas changé de main. Le marché commence habituellement ses activités au début du mois de mai.  Annie Morin
***
Centre animalier : la Ville achète un terrain de l'ancien zoo
Le projet de centre animalier sur le site de l'ancien jardin zoologique de Québec vient de franchir une nouvelle étape. Le comité exécutif de la Ville de Québec a voté mercredi pour l'acquisition d'un garage situé sur une portion de l'ancien zoo appartenant à la Société des établissements de plein air du Québec. Ce règlement prévoit 1,27 million $ pour l'achat, mais aussi les études préparatoires en prévision des travaux de rénovation du garage qui s'y trouve présentement. L'administration Labeaume a prévu investir 5,3 millions $ d'ici 2018 pour la construction sur ce site d'un centre animalier. Plus qu'une fourrière, ce centre comprend dans son projet actuel un parc à chiens, un bloc opératoire et une salle de quarantaine. Valérie Gaudreau
***
Il retrouve son identité après 30 ans d'amnésie
Un Ontarien disparu il y a 30 ans et qu'on croyait mort depuis tout ce temps souffrait en fait d'amnésie et vivait à 150 km de chez lui. Edgar Latulip, aujourd'hui âgé de 50 ans, avait été porté disparu en 1986 à Waterloo. En fait, il avait pris un autocar en direction de Niagara, où il a perdu presque complètement la mémoire après avoir subi une blessure à la tête, dans des circonstances inconnues, a indiqué cette semaine l'agent Phil Gavin, de la Police régionale de Niagara. M. Latulip a ensuite mené tranquillement sa vie pendant 30 ans, mais certains souvenirs resurgis récemment l'ont poussé à douter de sa véritable identité, en janvier. Après quelques clics sur Google, sa travailleuse sociale a découvert que M. Latulip faisait l'objet d'un avis de recherche depuis toutes ces années. Sa véritable identité a été confirmée lundi par un test d'ADN. Au moment de sa disparition, il vivait dans un foyer de groupe à Waterloo. Il souffrait d'un retard du développement et présentait le niveau cognitif d'un enfant. M. Latulip avait déjà fait des tentatives de suicide et lors de sa disparition en 1986, sa famille a cru qu'il s'était rendu aux chutes Niagara pour mettre fin à ses jours. Sa mère, Silvia Wilson, se réjouit maintenant de pouvoir enfin clore cette mystérieuse affaire, qui l'a toujours tourmentée. La Presse Canadienne