Les actualités express

Une intervention policière pour un pistolet à air à l'école La Camaradière
Depuis la tuerie de la Grande Mosquée, la police de Québec ne badine pas avec les armes à feu ou tout ce qui pourrait ressembler à une arme à feu. Trois élèves de l'école secondaire La Camaradière l'ont appris mardi midi alors qu'ils s'amusaient avec un pistolet à air comprimé dans un boisé voisin. «Nous avons reçu vers 12h40 un appel de quelqu'un qui avait vu des jeunes avec quelque chose qui ressemblait à une arme à feu et qui la pointaient dans toutes sortes de direction», explique Cindy Paré, porte-parole de la police de Québec. Une fois sur place, les patrouilleurs ont trouvé les trois jeunes, dont un avait entre ses mains un pistolet à air comprimé. Les trois adolescents ont ensuite été relâchés et confiés à la direction de l'école. «Il y a eu plus de peur que de mal. Il ne s'agissait pas d'une arme à feu et aucune menace n'a été proférée, ni envers l'école, ni envers son personnel, ni envers d'autres élèves. L'arme n'a pas non plus été pointée en direction de l'école», précise Mme Paré, indiquant que les jeunes s'amusaient vraisemblablement avec le pistolet. Malgré cela, le pistolet a été saisi et le dossier transmis aux enquêteurs jeunesse afin de déterminer s'il n'y aurait pas lieu de porter des accusations criminelles contre les adolescents.  Ian Bussières
***
Le plan d'affaires restera confidentiel, dit Le Diamant
Le théâtre Le Diamant n'a pas l'intention d'accéder à la demande de la Coalition avenir Québec de dévoiler son plan d'affaires. «Il s'agit d'un document confidentiel», a justifié Édouard Garneau, responsable du marketing et des communications, mardi. Beaucoup de détails du projet ont été révélés, mais le plan d'affaires comprend «certains éléments stratégiques» qui ne peuvent être rendus publics. Il corrige par ailleurs les propos de la députée caquiste Claire Samson, qui en a appelé lundi au sens du devoir des «actionnaires du théâtre» pour faire preuve de transparence dans ce projet largement financé par des fonds publics. «L'organisme à but non lucratif [OBNL] Théâtre Le Diamant a été créé pour opérer le lieu de diffusion, a souligné M. Garneau. Comme cet organisme est à but non lucratif, il n'y a aucun actionnaire. Ex Machina, également un OBNL, sera locataire d'espaces de création et paiera un loyer à la juste valeur marchande.»  Simon Boivin
***
Ex-cuisinier condamné à 5 ans prison
Un ex-employé de cuisine du Cosmos Lévis, Patrick Roy, 26 ans, a été condamné à cinq ans et quatre mois de prison pour avoir poignardé un collègue qui l'avait traité de «nègre». Roy aura l'équivalent de deux ans moins un jour à purger puisqu'il est détenu depuis son arrestation en janvier 2015 et que la détention provisoire est calculée avec un ratio de 1,5. Il sera en probation durant trois ans à sa sortie de prison et ne pourra communiquer avec sa victime sous aucun prétexte.  Isabelle Mathieu
***
Menaces contre Mgr Lacroix: le suspect détenu
Le Lévisien accusé d'avoir fait des menaces de mort au cardinal Gérald Cyprien Lacroix et au chancelier l'abbé Jean Tailleur sera gardé détenu durant les procédures. Le juge Bernard Lemieux a estimé que les garanties présentées par la défense étaient insuffisantes pour garantir la sécurité des deux plaignants. En plus des menaces de mort par courriel, Jacques Félix, 69 ans, est accusé d'avoir fait du harcèlement criminel pendant deux ans à l'endroit des deux plaignants, dans le contexte de ses procédures de divorce. L'accusé a demandé à ce que son dossier revienne à la cour dès demain. Il lui sera interdit de communiquer avec le cardinal et avec le chancelier.  Isabelle Mathieu