Les actualités express

Recours pour une manif «brimée»
Un manifestant anti-austérité, Maxime Couillard, demande à la Cour supérieure la permission d'intenter une action collective au nom des quelque 80 citoyens qui, dit-il, ont vu leur droit de manifester pacifiquement être brimé par la police de Québec le 30 septembre dernier. Les manifestants s'étaient regroupés tôt ce matin-là dans le Vieux-Port. Ils souhaitaient marcher, remettre des dépliants à la sortie des bateaux de croisière et faire une soupe populaire à Place Royale. Même si le groupe a remis son itinéraire à la police, les agents n'ont jamais voulu que les manifestants quittent les trottoirs pour arpenter les rues, piétonnes ou peu empruntées par les automobiles, disent-ils. Aucun dépliant n'a pu être distribué. Si le recours est autorisé, le manifestant, comme chacun des membres du groupe, entend réclamer 3500 $ à la Ville de Québec pour le préjudice moral subi et à titre de dommages-intérêts punitifs. Isabelle Mathieu
***
Record de prêts dans les bibliothèques de Québec
Les succursales du réseau de la Bibliothèque de Québec ont connu une année faste en 2016 avec un nombre de prêts record (4,2 millions) et une augmentation de 3 % du nombre d'abonnés.
Les succursales du réseau de la Bibliothèque de Québec ont enregistré un nombre de prêts record avec 4,2 millions de documents en 2016. L'année a aussi été marquée par une augmentation des 3 % du nombre d'abonnés, passant ainsi à près de 187 000. La conseillère responsable des bibliothèques, Julie Lemieux, y voit les fruits de la Vision du développement de la Bibliothèque de Québec 2013-2020. «Encore en 2016, les résultats nous confirment que les efforts déployés sont bien accueillis par les citoyens, une fierté pour nous puisque c'est pour eux que nous travaillons. Notre partenaire, L'Institut Canadien de Québec, fait un travail remarquable quotidiennement en mettant à profit son expertise en bibliothéconomie», a-t-elle indiqué dans un communiqué publié par la Ville de Québec mercredi. Depuis quatre ans, cette «vision» dresse les grandes orientations de la Ville de Québec pour valoriser les bibliothèques, augmenter les heures d'ouverture, les rénover pour les rendre plus invitantes. Les volets jeunesse et numérique sont aussi dans les priorités. En 2016, la location de livres pour enfants a connu une hausse de 7 %. Les livres numériques ont pour leur part connu un bon de 8 % des emprunts.  Valérie Gaudreau
***
Accusé de menaces de mort, d'extorsion et de harcèlement
Le chirurgien-ophtalmologiste Danny Dreige, 45 ans, est accusé de menaces de mort, extorsion et harcèlement à l'endroit de l'optométriste Éric Savard, fondateur de la chaîne de lunetteries La Vue. Une ordonnance de non-publication, rendue mercredi matin, nous empêche de répéter les allégations entourant les accusations. Les délits seraient survenus en mars à Québec. Le Dr Dreige travaille à l'hôpital de Baie-Comeau ainsi que dans un institut privé de Québec. Le juge Carl Thibault de la Cour du Québec a accepté de remettre le médecin spécialiste en liberté durant les procédures. Danny Dreige a dû déposer une caution de 10 000 $ et sa conjointe, son frère et un ami se sont engagés pour des sommes variant entre 10 000 et 15 000 $ sans avoir à les verser. La Cour interdit formellement à l'accusé de communiquer avec l'optométriste Dr Éric Savard et les membres de sa famille. Danny Dreige ne pourra pas se trouver à Québec sauf pour les procédures judiciaires. Il ne devra pas quitter la province sauf pour des congrès ou des formations professionnelles. L'accusé ne devra pas se présenter dans les cliniques Optique Laurier, les cliniques La Vue et à la Cité de l'optique. Son dossier reviendra à la cour en juin.  Isabelle Mathieu
***
Nouveau capitaine à la Société des traversiers du Québec
La Société des traversiers du Québec (STQ) a un nouveau patron. Le mandat du nouveau président-directeur général par intérim, François Bertrand, a débuté à la mi-mars. Il remplace M. Jocelyn Fortier, dont l'engagement a été «résilié» avant la fin, prévue en janvier 2018. Un départ à la retraite hâtif, assure-t-on à la STQ. La société d'État a traversé une période difficile sous la houlette de Fortier. Lundi dernier, la Coalition avenir Québec a interpelé le gouvernement au sujet de la «gestion chaotique» à la STQ. Le dossier des deux traversiers construits chez Davie Canada et les dépassements de coût dans la construction de diverses infrastructures ont retenu l'attention. Conformément à son contrat, M. Fortier touchera une allocation de départ équivalente à 2,62 mois de salaire.  Simon Boivin