Le maire de Québec, Régis Labeaume
Le maire de Québec, Régis Labeaume

Lent retour à la normale à Québec

La vie municipale revient peu à peu à la normale après le ralentissement de certaines activités, et la suspension d’autres, en raison de la COVID-19.

100% de matières traitées

Plus récente nouvelle, la Ville annonce que le centre de tri a retrouvé son rythme normal. «Cent pour cent de la matière est ainsi traitée chaque jour», indique-t-on par voie de communiqué.

Au début de la pandémie, la Ville avait dû entreposer l’équivalent «de deux à trois jours de matières pour permettre la mise en place des mesures sanitaires recommandées par la Santé publique. Ce retard est maintenant rattrapé», ajoute la Ville.

Malgré la pandémie, le prix de vente moyen des matières se maintient. Le prix du carton s’est même amélioré à cause de la rareté actuelle de cette matière.

Nettoyage

Le maire de Québec a annoncé plus tôt cette semaine que les cols bleus s’apprêtent à faire un «un blitz de nettoyage des rues parce que la Ville est sale». 

La semaine dernière, son administration avait annoncé que le ménage printanier connaissant un retard de deux semaines. Cette année, il devrait se terminer à la fin juin plutôt que la mi-juin.

Le problème est qu’il était difficile avec le confinement et le télétravail de nettoyer les rues et les trottoirs alors que les stationnements sur rue sont occupés par les véhicules de citoyens obligés de rester à la maison.

Le déconfinement progressif et la reprise partielle de l’économie permettent de libérer des cases le jour. La Ville annoncera prochainement comment elle compte procéder.

Contravention

Toujours en raison du confinement, les agents de stationnements ont reçu comme directives de ne pas remettre de constat d’infraction aux automobilistes qui dépassaient la durée limite de stationnement de 60 ou 90 minutes.

Mardi, le maire Labeaume expliquait que cette immunité ne durerait pas éternellement. «Le but est de s’assurer qu’il y a suffisamment de places en ville même si un véhicule occupe une même place de stationnement toute la journée. Nos gens du bureau de transport sont aux aguets.» La Ville avisera les citoyens de la fin de cette politique d’accommodement.

Reprise des consultations

Une autre reprise attendue est celle des activités de participation publique. Depuis la mi-mars, plus de 200 ont été annulées ou reportées, ainsi que les séances des conseils de quartier. 

Pour ce faire, la Ville met en place des outils de communication adaptés qui permettront aux citoyens de s’informer et de donner leur avis à distance, soit en ligne, par téléphone ou par écrit. La liste des consultations est disponible à l’adresse: ville.quebec.qc.ca/consultations

Les seules séances reportées sont les comités de bon voisinage du réseau structurant de transport en commun. La Ville préfère attendre la tenue des audiences publiques du BAPE avant d’aller de l’avant.