Ce statut fait en sorte que tout acheteur éventuel de l'église Saint-Dominique ne pourrait pas modifier l'aspect intérieur et extérieur à sa guise.

L'église Saint-Dominique protégée des promoteurs

L'Église de Saint-Dominique de la Grande Allée pourra difficilement être transformée en édifice à condominiums, même si un jour un promoteur souhaite le faire.
<p>De nombreuses sculptures en bois sont aussi protégées.</p>
En fin d'après-midi, jeudi, le gouvernement du Québec a officiellement protégé l'église et une bonne partie de ses biens mobiliers en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. La ministre de la Culture Hélène David en a fait l'annonce à l'église même.
Ce statut fait en sorte que tout acheteur éventuel de l'église ne pourrait pas modifier l'aspect intérieur et extérieur à sa guise. De nombreuses sculptures en bois sont aussi protégées.
La ministre croit que le Musée national des beaux-arts du Québec ferait un bon coup en achetant l'église afin de la transformer en site d'exposition.
«Si c'est un musée, c'est une vocation qui pourrait être exceptionnelle», a-t-elle affirmé. Le Musée détient d'ailleurs le droit d'acheter l'église en premier, si les propriétaires actuels devaient la mettre en vente.
Construite en 1929 et 1930, l'église est constituée de l'un des plus grands ensembles sculptés en bois de la province.