Le maire Gilles Lehouillier considère que la future configuration de l'échangeur de la route Lagueux, plus propice au transport lourd, pourrait générer des investissements de 50 à 60 millions $ dans le parc industriel de Bernières.

L’échangeur de la route Lagueux reconstruit dès ce printemps

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) s’attaquera ce printemps à la reconstruction de l’échangeur de la route Lagueux (171) surplombant l’autoroute 20, à Lévis. Trois à quatre années de travaux seront nécessaires pour venir à bout de cet important chantier.

Cela fait plusieurs années que cette intervention majeure sur le réseau routier de la Rive-Sud a été élevée au rang de priorité par la Ville de Lévis. Le maire Gilles Lehouillier considère que la future configuration, plus propice au transport lourd, pourrait générer des investissements de 50 à 60 millions $ dans le parc industriel de Bernières. 

L’appel d’offres public pour la réalisation des travaux a été lancé en décembre. EBC, entreprise de Québec qui a refait l’échangeur des autoroutes Laurentienne et Félix-Leclerc, a déposé la soumission la plus basse à 30 869 000 $. C’est moins que les 35 à 40 millions $ anticipés par le MTQ.

En additionnant les travaux préparatoires, la surveillance du chantier et l’aménagement paysager, la facture totale est estimée autour de 50 millions $.

Le projet prévoit la reconstruction de trois structures : le viaduc Lagueux lui-même, mais aussi le pont d’étagement du chemin de fer du CN et un ponceau pour le ruisseau Terrebonne. 

Pour plus de fluidité et de sécurité, il est planifié d’ajouter une voie dans chaque direction et de séparer les chaussées par un terre-plein sur une distance de 1,5 kilomètre aux approches et sur le viaduc de la route Lagueux, explique Guillaume Paradis, porte-parole du MTQ. Il y aura même une troisième voie pour faciliter le virage à gauche vers l’autoroute 20 Est. Des feux de circulation seront ajoutés. 

Courbe corrigée

La courbe prononcée de la route Lagueux, au nord de la zone d’intervention, sera corrigée. Des améliorations sont prévues aux bretelles d’entrée et de sortie de l’autoroute 20 ainsi que dans les rues environnantes. 

La nouvelle configuration permettra notamment d’aménager deux voies de virage à gauche sur le chemin Olivier pour les automobilistes sortant de l’autoroute 20 Ouest et souhaitant se diriger vers Saint-Étienne. 

Depuis des années, des feux clignotants sur l’autoroute préviennent les usagers quand il y a accumulation de véhicules dans la voie de droite, habituellement à l’heure de pointe en fin de journée. À la fin du chantier, des capteurs reliés aux feux de circulation devraient permettre de vider cette bretelle très fréquentée au fur et à mesure. 

Le sous-traitant réalisera les travaux en direction sud en 2018, puis s’attaquera à la direction nord en 2019. L’asphaltage et le marquage final seront complétés en 2020, nous apprennent les documents d’appel d’offres. L’aménagement paysager, ultime intervention, fera l’objet d’un contrat à part. 

M. Paradis souligne que, pour la première fois, l’éclairage autoroutier se fera avec des lampadaires DEL. Pour végétaliser les talus, le MTQ a choisi des semences qui donneront des plantes et fleurs appréciées du papillon monarque, considéré en voie de disparition. 

«Pour limiter les impacts sur la circulation, il n’y aura pas de fermeture de voies sur la route Lagueux pendant les heures de pointe», indique le porte-parole du ministère. Sur l’autoroute 20, la circulation pourrait se faire à contresens à certaines périodes.