Quand on se lave les mains, on ne fait pas juste rejeter le virus dans le fond du lavabo, on le détruit complètement, comme si une armée de pelles mécaniques démolissait une maison.
Quand on se lave les mains, on ne fait pas juste rejeter le virus dans le fond du lavabo, on le détruit complètement, comme si une armée de pelles mécaniques démolissait une maison.

Le virus pourrait-il devenir résistant au savon?

Valérie Borde
Fondatrice, Centre Déclic
Q: «Comme les virus se transforment et s’adaptent, est-il possible qu’un jour le savon ne soit plus capable de faire la job?» demande Pierre Gauvin, de Gatineau.