Pour les membres Extinction rébellion, le salon de l'auto de Montréal glorifie la «culture du char» et représente «un obstacle majeur à l’établissement de structures de mobilité durable».
Pour les membres Extinction rébellion, le salon de l'auto de Montréal glorifie la «culture du char» et représente «un obstacle majeur à l’établissement de structures de mobilité durable».

Le virage vers l’électricité du Salon de l’auto ne suffit pas, disent des écolos

Ugo Giguère
La Presse Canadienne
MONTRÉAL — Le Salon de l’auto de Montréal consacre une section de plus en plus importante aux véhicules électriques et aux technologies permettant de se déplacer sans énergie fossile. Cette approche se veut en accord avec les transformations sociales actuelles quoique des écologistes ne le voient pas du même oeil.