Un wagon-citerne DOT-111.

Le transport de pétrole par rail en baisse constante en 2016

Les plus récentes données de Statistique Canada confirment une baisse graduelle cette année du transport par rail de pétrole brut et de mazout.
Les données de mai, publiées mercredi, indiquent que le nombre de wagons-citernes utilisés pour le transport de pétrole au Canada a chuté du tiers comparativement à la même période l'an dernier, avec 6566 wagons.
Statistique Canada attribue cette baisse aux gigantesques incendies de forêt dans la région de Fort McMurray, en Alberta, qui ont réduit la production de pétrole de plus d'un million de barils par jour.
Mais cette tendance à la baisse était déjà observée depuis janvier, aussi bien de mois en mois que sur une année. En avril, cette baisse était de 16% comparativement à l'an dernier, à 11 808 wagons-citernes. Entre décembre et avril, la baisse du nombre de wagons a été de 23%.
L'Office national de l'énergie, qui ne compile que les exportations de pétrole brut par chemins de fer, arrive sensiblement aux mêmes conclusions pour le premier trimestre de 2016, mais observe un léger regain en avril par rapport à l'an dernier, alors que les exportations de brut avaient été particulièrement faibles.
Dirk Lever, d'AltaCorp Capital, rappelle que le transport de pétrole par rail coûte entre 10 et 15 $ le baril, comparativement à environ 5 $ le baril par oléoduc.
Chaque wagon-citerne peut contenir entre 600 et 700 barils de pétrole brut léger et entre 500 et 525 barils de pétrole lourd.