François Legault, le premier ministre élu, avait raison de se réjouir de l’ordre dans les finances publiques. Du 1er avril au 31 juillet dernier, le surplus budgétaire de l’État québécois s’est élevé à plus de 1,4 milliard $, selon le rapport des opérations financières du ministère des Finances du Québec daté du 5 octobre.

Le surplus budgétaire du Québec bondit

Le premier ministre élu, François Legault, ne croyait pas si bien dire lorsqu’il a déclaré vendredi dernier qu’il trouvait les «finances publiques en ordre». À peine quelques heures plus tard, le ministère des Finances du Québec établissait que le solde budgétaire des quatre premiers mois de l’année financière est près de trois fois plus élevé que pour la même période l’an dernier.

C’est devant Philippe Couillard, qui sera officiellement son prédécesseur à partir de la semaine prochaine, que François Legault a reconnu que la maison est en ordre sur le plan des finances publiques. Les deux hommes se sont rencontrés pour discuter de la passation des pouvoirs.

Du 1er avril au 31 juillet dernier, le surplus budgétaire de l’État québécois s’est élevé à plus de 1,4 milliard $, selon le rapport des opérations financières du ministère des Finances du Québec daté du 5 octobre. Or, lors de la période correspondante de 2017, ce même solde était de 524 millions $.

Le surplus est en hausse importante, même si les «dépenses de programmes» ont augmenté de 6 % depuis le début du présent exercice financier, le 1er avril, et ce, toujours par rapport aux mois d’avril, mai, juin et juillet 2017.

Les «revenus autonomes» du gouvernement, eux, ont crû de 7,7 %.

Pour le seul mois de juillet 2018, le solde budgétaire s’est établi à 869 millions $, alors qu’il avait été de 426 millions $ en juillet 2017.

Le gouvernement de François Legault bénéficie d’une situation que celui de Philippe Couillard n’a pas connue à son arrivée au pouvoir, en avril 2014.

Évidemment, même si c’est de bon augure, personne ne peut affirmer à ce stade-ci et hors de tout doute que l’embellie mesurée au cours des quatre premiers mois de l’année financière 2018-2019 poursuivra son élan lors des huit autres.

Excédent de 4,6 milliards $

Avec des surplus moindres à pareille date l’an dernier que cette année, le gouvernement du Québec a tout de même bouclé l’année financière 2017-2018 (terminée le 31 mars) avec un excédent budgétaire de 4,6 milliards $.

Après le versement de 2,3 milliards $ au Fonds des générations, l’excédent budgétaire s’est très officiellement établi à 2,3 milliards $. Ce rappel sur les données de 2017-2018 figure dans le Rapport préélectoral sur l’état des finances publiques paru le 20 août.

Le gouvernement de François Legault devrait présenter certaines mesures budgétaires dans le courant de l’automne.