Audrey Robichaud a atteint la dixième place au classement, malgré une récente blessure au genou.

Le Relais heureux pour sa Audrey Robichaud

Entassés dans le chalet de la station de ski Le Relais, amis, proches et jeunes membres du club de ski acrobatique ont été témoins, hier après-midi, de la noble dixième position d'Audrey Robichaud à l'épreuve des bosses des olympiques de Sotchi.
«Dixième au monde! Alors qu'elle revient tout juste d'une blessure au genou. Elle ne savait même pas si elle allait pouvoir skier», ont commenté la meilleure amie et la cousine de Robichaud, Geneviève Bernard et Gabrielle Shonk - la chanteuse ayant fait sensation à l'émission La Voix.
«Elle est un modèle de persévérance. Et elle est tellement belle, vraie et authentique. On en braille.» La skieuse acrobatique de 25 ans ayant fait ses premiers sauts au Relais s'est en effet blessée au genou au début janvier et a bien failli voir son rêve olympique se déchirer.
Samedi, faisant fi des dernières semaines plus difficiles, Audrey Robichaud a skié avec constance et aura, en fin de compte, manqué un peu de vitesse dans ses descentes pour atteindre la super finale réservée aux six premières. Bien que ses partisans auraient aimé la voir dans cette dernière ronde, tous s'entendaient pour conclure que c'était déjà un exploit qu'elle soit parvenue à ses deuxièmes Olympiques, après ceux de Turin en 2006.
«Elle a fait de gros progrès dans les dernières semaines malgré son genou amoché», a souligné grand-maman Anita Robichaud. «C'est beaucoup d'émotion. On est tous heureux» a-t-elle lancé, entourée de nombreux représentants du clan Robichaud.
En soirée, Robichaud s'est exprimée sur l'amour qu'elle a reçu durant la journée. «Je viens de revenir à ma chambre dans le village olympique. Je suis encore complètement habillée en ski (avec bottes de ski dans les pieds), couchée sur mon lit à lire vos messages et vous me faites brailler. Merci à tous, je me sens très spéciale. Gros merci aux gens qui sont venus au Relais! Vous me faites capoter! Aujourd'hui [samedi] c'était magique. J'ai rarement été aussi fière de moi.»