L’ex-animateur de radio Martin Pouliot est accusé de conduite dangereuse et de conduite avec les capacités affaiblies ayant causé des lésions corporelles.

Le procès de l’ex-animateur de radio Martin Pouliot en mars 2020

L’ex-animateur de radio Martin Pouliot, accusé de conduite dangereuse et de conduite avec les capacités affaiblies ayant causé des lésions corporelles, subira son procès durant les semaines du 30 mars et du 6 avril 2020.

Même si les parties étaient prêtes plus tôt, ces dates étaient les premières disponibles pour ce procès de neuf jours devant un juge seul, au cours duquel la Couronne prévoit faire entendre une douzaine de témoins.

En octobre 2017, Pouliot a percuté violemment la voiture d’une conductrice après avoir brûlé un feu rouge à Loretteville. La dame a subi des blessures sérieuses.

Le procureur de la Couronne Me Jean-Philippe Robitaille a indiqué à la cour lundi qu’un liquide retrouvé dans le véhicule de l’accusé était bel et bien de l’alcool.

L’ex-animateur de radio et commentateur a jonglé avec l’idée d’accepter un règlement et de plaider coupable. «La marche est très haute», a commenté son avocat Me Christian Bélanger, à propos de la peine réclamée par la poursuite.

La défense entend présenter deux requêtes concernant le droit à l’avocat et une autre pour détention arbitraire de l’ex-animateur.