Le PQ pourrait déposer une motion concernant les dirigeants de Bombardier

Le Parti québécois (PQ) va déposer une motion mardi, appelant l'Assemblée nationale à demander à tous les dirigeants de l'entreprise Bombardier de renoncer à l'augmentation de leur rémunération pour 2016.
La directrice des communications au cabinet du chef du PQ, Antonine Yaccarini, a publié le texte de cette motion sur son compte Twitter, samedi.
Soulignant que l'entreprise est «un fleuron de l'industrie québécoise», la motion indique que «l'importante aide financière de l'État à l'entreprise aurait dû limiter l'octroi de bonis aux dirigeants». Elle demande à tous les dirigeants de Bombardier de renoncer à l'augmentation de leur rémunération, et invite le premier ministre Philippe Couillard à faire «une demande formelle en ce sens à la direction de l'entreprise».
Par ailleurs, des députés, dont Alain Therrien, porte-parole de l'opposition officielle en matière d'Économie et de Transport, et la députée solidaire de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, doivent participer une manifestation visant à dénoncer les hausses de salaire des hauts dirigeants de Bombardier devant le siège social de l'entreprise, à Montréal, dimanche.
Vendredi soir, le président exécutif du conseil d'administration de la multinationale, Pierre Beaudoin, avait annoncé qu'il renonçait à son augmentation.
Les autres hauts dirigeants devraient conserver les mêmes paramètres de rémunération. Une nouvelle circulaire de sollicitation devrait être déposée auprès des autorités réglementaires au cours de la prochaine semaine.