Cette photo d'archives confirme l'éclairage du pont Pierre-Laporte durant sa construction. On peut en effet noter que le tablier n'était pas encore accroché.

Le pont Pierre-Laporte déjà illuminé en 1969

Le pont Pierre-Laporte a été illuminé à ses débuts. Les vieux projecteurs ont été retirés aussi tard qu'en 2012.
De fins observateurs nous ont rafraîchi la mémoire après la publication d'articles sur le projet de l'architecte Guy Simard, qui veut profiter de l'actuel chantier de réfection du pont pour le mettre en lumière.
Une recherche dans nos archives a effectivement permis de retrouver le pont Frontenac - c'était son nom avant la prise d'otage du député qui a donné son nom à l'ouvrage - muni de projecteurs. Installés sur les câbles porteurs, ceux-ci ont toutefois servi seulement pendant la construction. 
Si vous regardez bien la photo, prise en 1969, vous verrez que le tablier n'est pas encore accroché. Le Soleil écrivait alors que «la structure peut être remarquée à plusieurs milles de distance et ainsi être admirée par les automobilistes qui font la queue aux heures de pointe avant de pouvoir circuler sur l'unique voie actuelle de circulation» sur le pont de Québec. 
Le jeu de lumière était plus subtil après l'ouverture du pont à la circulation. Conformément aux plans d'origine, des tours avec des projecteurs étaient érigées aux quatre coins du pont, au nord comme au sud, pour éclairer la structure du bas vers le haut, un peu à la façon du mât du stade olympique à Montréal. 
«Pollution visuelle»
«Ça visait à mettre les tours de la structure pendant la nuit. Par contre, l'éclairage a été arrêté en raison de la pollution visuelle nocturne que ça engendrait pour les citoyens dans le secteur. Des plaintes avaient été déposées à l'époque», raconte Audrey Gauvin, porte-parole du ministère des Transports du Québec.
L'entretien était également complexe en raison des vents, des précipitations et des produits déglaçants. 
Mme Gauvin ne peut dire quand les projecteurs ont été retirés, mais leur durée de vie était estimée entre 10 et 20 ans. Cela cadre avec les témoignages de lecteurs, qui croient qu'ils ont cessé de fonctionner au début des années 80. 
Le MTQ a cependant attendu 2012 pour démanteler les vieilles tours. Cinq ans plus tard, un projet d'illumination refait surface...