Kathleen Wynne a déclaré qu’elle ne voyait pas comment le NPD pourrait poursuivre sa campagne électorale en gardant le même programme.

Le Parti libéral ontarien s’attaque au budget du NPD

TORONTO - Le Parti libéral ontarien appelle le Nouveau Parti démocratique à réajuster sa plateforme électorale, au lendemain de l’admission de sa chef Andrea Horwath qu’une erreur de calcul de 1,4 milliard $ s’était glissée dans sa proposition budgétaire.

Pour Kathleen Wynne, chef libérale et première ministre sortante, la responsabilité de corriger cette erreur revient à Mme Horwath. Dans sa plateforme électorale, le NPD a inscrit un fonds de réserve de 700 millions $ dans la colonne des revenus plutôt que dans celle des dépenses.

Les chiffres ont été modifiés dans la version web du document, mais selon Kathleen Wynne, l’enjeu est plus important qu’une simple modification en ligne.

D’après Mme Wynne, la population compte sur les politiciens pour que ceux-ci mettent de l’avant un plan clair qui tient compte des impacts qu’il va entraîner.

Le NPD avait d’abord annoncé que son programme prévoyait un déficit de 3,3 milliards $ pour l’année financière 2018-2019, mais en tenant compte de l’erreur de calcul, le déficit se creuse à 4,7 milliards $.

En comparaison, le budget proposé par les libéraux prévoit un déficit de 6,7 milliards $, tandis que le Parti progressiste-conservateur n’a toujours pas présenté de plateforme chiffrée, mais reconnaît que sa première année au pouvoir serait déficitaire.

De passage dans un restaurant mexicain de Toronto, lundi, Kathleen Wynne a déclaré qu’elle ne voyait pas comment le NPD pourrait poursuivre sa campagne électorale en gardant le même programme.

«Cela vient tout changer entre ce qu’annonce la plateforme du NPD et ce qui est réalisable, alors [Andrea Horwath] devra expliquer comment elle entend aller de l’avant et l’impact qu’aura cette erreur sur l’ensemble de son programme», a-t-elle commenté.

Andrea Horwath soutient que l’erreur de calcul aura un impact sur les déficits projetés durant plusieurs années, mais son parti maintient ses dépenses promises.

«Cela ne nous empêche pas de faire ce qu’on croit être capables de faire pour aider à éliminer les «soins de santé dans les corridors» et à améliorer les soins aux aînés dans notre province», a déclaré Mme Horwath dimanche à bord de son autocar de campagne.

«Le déficit sera un peu plus gros que prévu, mais nous serons tout de même sur le chemin de l’équilibre», a-t-elle ajouté.