Les travaux d’accélération visant la reprise du trafic ferroviaire entre New Richmond et Nouvelle sont déjà amorcés, notamment au moyen de l’enlèvement d’une partie d’un pont fermé, et des rails de l’ancienne emprise ferroviaire.
Les travaux d’accélération visant la reprise du trafic ferroviaire entre New Richmond et Nouvelle sont déjà amorcés, notamment au moyen de l’enlèvement d’une partie d’un pont fermé, et des rails de l’ancienne emprise ferroviaire.

Le parachèvement de la construction des ponts ferroviaires de Cascapédia-Saint-Jules accéléré

Gilles Gagné
Gilles Gagné
Collaboration spéciale
CASCAPÉDIA-SAINT-JULES – Le ministère des Transports du Québec annonce qu’il autorise l’accélération des travaux de construction des deux ponts ferroviaires de Cascapédia-Saint-Jules afin qu’ils soient parachevés d’ici le 30 décembre. Ces deux ponts remplaceront alors deux vieux ponts des années 1890.

L’un d’eux a été déclassé dimanche en raison d’un problème structurel causé par les inondations des 1er et 2 décembre en Gaspésie. Le ministère annonce du même souffle l’accélération du remplacement du pont du Ruisseau blanc, sur la route 299.

Les deux nouveaux ponts ferroviaires devaient être terminés au début de l’été mais l’entrepreneur, Construction Hamel, avait réussi à prendre de l’avance depuis l’amorce du contrat de 22,4 millions$ en juillet 2019.

«On s’attendait à une livraison des ponts au printemps. Que ce soit livré à la fin du mois, c’est vraiment l’idéal», précise Éric Dubé, président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie.

La circulation des trains de marchandises entre New Richmond et l’axe Nouvelle-Matapédia est paralysée depuis le 1er décembre, d’abord parce que la crue de la rivière Grande-Cascapédia encombrait les ponts, les nouveaux comme les vieux, et qu’il fallait dégager des centaines de troncs d’arbres avant d’inspecter ces structures. C’est lors du test ultime de passage de locomotives qu’une membrure de l’un des vieux ponts a cédé.

La Société du chemin de fer de la Gaspésie s’est alors tournée vers des démarches pour accélérer les travaux sur les nouveaux ponts. Un train de pales chargé la semaine dernière à New Richmond y restera jusqu’à la fin du mois. Le transbordement du ciment de Port-Daniel, qui s’effectuait en partie à New Richmond et en partie à Nouvelle à cause des contraintes liées aux vieux ponts, est concentré à Nouvelle depuis le 1er décembre.

«En janvier, il n’y aura plus de limitations de charge sur les ponts de Cascapédia-Saint-Jules. On passera sur des ponts neufs. On pourra ramener tout le transbordement du ciment à New Richmond », précise Éric Dubé. La Société du chemin de fer de la Gaspésie est le transporteur de marchandises entre New Richmond et Matapédia sur une voie ferrée appartenant à Transports Québec.

Claire Pouliot, de Transports Québec, précise que l’accélération des travaux aux ponts ferroviaires se traduira par une facture supplémentaire de 1,5 million$, « 800 000$ pour la réparation des dommages et 700 000$ pour l’accélération des travaux».

Elle précise qu’il ne sera pas nécessaire pour l’entrepreneur de travailler jour et nuit, sept jours par semaine pour arriver à livrer les ponts le 30 décembre. Elle note que la mise au rancart des vieux ponts facilite la tâche à l’entrepreneur, « qui devait arrêter les travaux à chaque passage de train, pour des raisons de sécurité».

Depuis lundi, des équipes de la Société du chemin de fer de la Gaspésie sont mobilisées pour enlever les rails de la section desservant les vieux ponts en prévision de leur installation sur le nouveau tracé, quelques mètres au sud. Une section de l’un des vieux ponts est déjà démantelée, ce qui donne une possibilité de circulation de plus à Construction Hamel.

Le pont de la route 299 sera remplacé dans quatre à six semaines.

Quant au pont du kilomètre 12,5, enjambant le Ruisseau blanc, sur la route 299, il sera remplacé par une structure temporaire d’ici quatre à six semaines, précise Claire Pouliot.

«On a déjà commencé les travaux », dit-elle, à propos d’un pont très lourdement endommagé par la crue du début de décembre. Les 11 résidents demeurant le long des quatre kilomètres au nord de ce pont peuvent déjà compter sur une passerelle pour piétons et véhicules tout terrain. Longue de 145 kilomètres, la route 299 mène à Sainte-Anne-des-Monts.

Claire Pouliot précise que Transports Québec prévoit une enveloppe de 11 millions$ pour réparer les différents bris infligés à son réseau les 1er et 2 décembre.