L'imposant navire de la Société des traversiers du Québec (STQ), le F.-A.-Gauthier, a jeté les amarres pour la première fois à son port d'attache de Matane.

Le nouveau traversier de Matane arrivé à bon port

Des centaines de curieux s'étaient massés le long des rives et sur le quai pour assister, samedi matin, à un moment qui n'arrive qu'aux 40 ans à Matane: l'arrivée du nouveau traversier qui aura pour mission de relier les deux rives.
L'imposant navire de la Société des traversiers du Québec (STQ), le F.-A.-Gauthier, a jeté les amarres pour la première fois à son port d'attache de Matane.
Construit en Italie, il avait quitté Naples 18 jours plus tôt. Il transportait, à son bord, des équipes provenant de la STQ et du chantier maritime italien qui ont pu vérifier son comportement en mer. «Il n'a pas eu la vie facile, a raconté le président-directeur général de la STQ, Jocelyn Fortier, lors de la cérémonie marquant l'arrivée de son navire-amiral. S'il a affronté des vagues de 5 mètres dans l'Atlantique, il saura affronter le Saint-Laurent!» Celui-ci entrera en service en juillet.
La fille et un petit-fils de Félix-Adrien Gauthier, en l'honneur de qui le vaisseau a été nommé, ont pris part à la cérémonie. Pour Marguerite Gauthier, c'était une journée mémorable. «C'est un grand moment pour moi, raconte la dame de 84 ans, visiblement impressionnée à la vue du mastodonte. C'est émouvant!»
Félix-Adrien Gauthier a été un homme d'affaires et maire de Matane. Il est à l'origine de la traverse entre Matane et la Côte-Nord. «Votre père était un visionnaire», dira le ministre responsable de la région et ministre responsable de l'Implantation de la stratégie maritime, Jean D'Amour, en s'adressant à Mme Gauthier.